كلمة رئيس الجامعة

Les entrées de la ville de Msila sont le témoignage d’ambitieux travaux de modernisation et de projets structurants qui ont renforcé ses atouts et ses qualités.Il faut dire que nous sommes au côté du bassin de la Hodna où se mêlent l’audace et la complicité de la nature, mais aussi la grandeur historique et la douceur de vivre de cette belle région connue pour la bravoure et la générosité de sa population.

La ville a un charme authentique, et son université vous accueille dans un environnement verdoyant, apaisé et sécurisé. C’est le fleuron de la politique d’enseignement et de recherche engagée par le pays. C’est désormais mon espace de travail depuis que je suis désigné en tant que recteur de cette estimable institution, fierté de la ville et levier important de son développement social et économique.

Avec tous les acteurs, les partenaires et les autorités de la région et en conformité avec le plan sectoriel de l’enseignement supérieur et de recherche, je mettrai tout en œuvre pour que l’université remplisse au mieux ses missions et consolide les performances acquises. Qu’il s’agisse de la formation, de la recherche, de la vie à l’université, de la relation avec les enseignants-chercheurs et des autres catégories des travailleurs, de la relation avec le secteur de l’emploi, de l’accès aux ressources, de la maintenance et la modernité des installations et des équipements, mon objectif primordial est que l’université contribue à l’émancipation personnelle et professionnelle de l’étudiant, et au développement multiforme de la région.

Je veux que l’université Mohamed Boudiaf soit plus ambitieuse, toujours dynamique et innovante, qui s’attaque aux enjeux importants dans de nombreux domaines tels que le renforcement et le rendement de la recherche ou l’intensification de la relation avec les entreprises.

Je veux que l’enseignant ait à sa disposition les moyens pour aspirer légitimement à une vie professionnelle de convenance avec ses missions.

Je veux que l’étudiant soit le véritable acteur du monde de demain, un étudiant entrepreneur et c’est là tout l’enjeu d’une solide méthodologie de travail à inventer pour que le savoir-faire acquis à l’université Mohamed Boudiaf soit en harmonie avec les véritables attentes du secteur de l’emploi.

Enfin, je veux qu’il y fasse bon vivre et que l’expression « mes plus belles années », synonyme de qualité et d’excellence, soit celle de tout diplômé de l’université Mohamed Boudiaf quand il évoque le temps passé au sein de l’université.

Professeur Kamel Baddari

Recteur de l’université Mohamed Boudiaf – Msila