Colloque international sur : La transformation numérique des entreprises & les modèles prédictifs sur Big Data

1- Le développement des Technologies de l’Information (TI) continue à bouleverser complètement les organisations des entreprises. La nouvelle cassure technologique représentée principalement par la tendance lourde sur la vie numérique des entreprises et de leurs clientèles nécessite le management de nouvelle ressources TI et la conduite des changements organisationnels qui leurs seront adjoints.
Ces nouvelles organisations se concentrent sur l’exploitation optimale de grande masse de données (Big Data) structurées dans des back office. Les implications du Big Data les plus importantes dans les domaines suivants :
• Veille stratégique et Intelligence économique / Big Data
• Economie circulaire / Big Data
• Evolution des métiers dans les entreprises et apparition de nouvelles compétences par exemple data scientist
• Collecte, forage et prédilection des données
• Dématérialisation et applications Erp
• Acquisition externe des données par exemple Facebook, Twitter, Google…
• Commercialisation des données récoltées par exemple cookies…
• Organisation nuage et organisation boite noire…
• Censure et libertés individuelles…

ont des répercussions sur l’organisation de toutes les entreprises. La transformation numérique de toutes les firmes passe par l’application de nouvelles stratégies managériales issues de traitements très complexes de grandes bases de données des datawarehouses. Elles englobent toutes les stratégies des Business Unit, des ventes, de la GRC et des centres d’appel (« call centers »), de la sécurité des transactions… Appelées aussi stratégies E_Business / Big Business toutes les stratégies reposant sur les prédictions marketing engageant toutes les organisations de l’entreprise ainsi que ses partenaires de la chaîne des affaires.
L’interentreprises par sa chaîne des affaires virtuelles implique également le partage des informations et pose l’intégrité des données et des décisions quant à ce qui peut être céder ou vendu entre partenaires. Ce partage accentue les fraudes informationnelles. L’intégrité des backoffices se trouve au centre des relations partenariales interentreprises. Les frontières nationales sont devenues transparentes par l’ère numérique. La résolution des conflits est devenue internationale.
L’intégration au quotidien de tous les appareils numériques est visible chez les clients et chez les employés des entreprises. L’utilisation du numérique est partout présent, dans les pays développés ou dans les pays en voie de développement. Le phénomène est irréversible. Les entreprises ne prenant pas le virage du numérique ne seront pas compétitives. Ce phénomène est très vaste et touche toutes les sociétés dans le monde. En Algérie les Mobiles et Smartphones sont devenus des outils présents entre les mains de la quasi majorité des algériens. En inde, dans les entreprises, plus de 50% des employés utilise du matériel personnel dans les entreprises au point où on parle d’informatique fantôme ou pirate au sein des entreprises.
Tous les secteurs des entreprises sont engagés dans une course contre la montre pour être compétitif et permettre aux entreprises d’exister sur leurs marchés. Le numérique façonne un nouveau paysage de la compétitivité des entreprises et détermine de nouveaux usages et pratiques des entreprises et des clients. Il crée de nouveaux business modèles.

2- Comité scientifique:

Pr Berrehouma, Université de M’Sila (Algérie) ;
Pr Bouguerra R., Université de M’Sila (Algérie) ;
Pr Bouzar C., Université de Tizi-Ouzou (Algérie) ;
Pr Bouzidi L., Université Lyon3 (France) ;
Pr Cazi Thani A., Université de Tlemcen (Algérie) ;
Pr Chaabouni J., Fsegs (Sfax, Tunisie) ;
Pr Debbi A., Université de M’Sila (Algérie) ;
Pr Desmarteau R., Université UQUAM (Québec, Canada);
Pr Djeflat A., Université de Lille1 (France) ;
Pr Elragal A., German University in Cairo (GUC), (Egypt) ;
Pr Hachemane M., Université d’Alger (Algérie) ;
Pr Saadoun M., Université Paris I (France) ;
Pr Zakane A.,Université d’Alger (Algérie) ;
Dr Larouk O., Enssib-Lyon (France) ;
Dr Seth van Hooland, Université Libre de Bruxelles (Belgique)

3- Comité organisation:
Mire, Refaa, Agraoui, Guerrouche, Temmar, Barkati, Mostfaoui, Herizi, Etudiants école doctorale : Azzouz, Benameur, Dekhane, Naceri

4- Echéancier:
15 septembre 2017 : Date limite d’envoi de la communication
15 octobre 2017 : Réponse sur communication

5- Correspondence/Contacts:

refaaum99@gmail.com

m_refaa@hotmail.com

 

Télécharger le dépliant du colloque