L’université de M’sila a organisé le séminaire international sur l’électronique et les technologies avancées ( ICENT’ 2017)

Les 14-15 Novembre 2017 à l’auditorium du pôle universitaire, les travaux du séminaire international sur l’électronique et les technologies avancées ont été tenus.

Le séminaire est organisé par le laboratoire d’analyse des signaux et systèmes.

L’ouverture des travaux du séminaire a été marquée par la présence des étudiants du département de l’électronique de tous les niveaux.

Le président du séminaire, Directeur du laboratoire Le Pr. Dr. HOCINI Abdessalam ,dans son mot d’ouverture et de bienvenue, a focalisé sur l’importance de ce séminaire qui vise à mettre en évidence  les axes de recherche et le développement dans le domaine de l’électronique et les technologies avancées:

  • les communications par fil et sans fil.
  • La micro et nano-électronique
  • Analyse du signal
  • Les énergies renouvelables

De son coté,  le président du comité d’organisation , le Dr. KHADROUCHE Djamel, dans son mot de bienvenue, a incité vivement les étudiants à exploiter cette occasion et de profiter de la présence de différents chercheurs nationaux et internationaux et d’échanger avec eux.

Il est à noter que le séminaire a connu la participation de  plus de vingt( 20) Universités et sept (07) centres de recherche.

L’intervention d’ouverture a été présentée par le Pr. Dr. DENIDI Ahmed Tayeb, Directeur du laboratoire de communications de l’Université de Canada,  son intervention a porté sur la technique de Cinquième Génération (5G). Et parmi les interventions qui ont marquées cette rencontre, deux interventions, celle présentée par le Pr. Dr. DJAFFEL Fayçal  de l’Université de Batna  sur la Micro-électronique  et l’intervention du Dr. CHOUDAR Aissa de l’université de M’sila sur l’énergie solaire.

Aux terme de ces travaux,  les conférenciers se sont mis d’accord sur les recommandations suivantes:

  • Officialiser  la périodicité  du forum tous les  deux ans avec tout en travaillant pour développer  et améliorer  sa performance.
  • Pencher sur  la création d’une revue scientifique sur l’électronique.
  • Encourager  l’utilisation de l’Anglais dans de telles rencontres et encourager les étudiants à améliorer leur niveau dans cette langue( il a été noté que 80 % des interventions étaient en Anglais).
  • Encourager l’échange scientifique entre laboratoires et équipes de recherche.
  • Travailler à impliquer des chercheurs algériens à l’intérieur et à l’extérieur du pays pour faire progresser la recherche scientifique.
  • Créer des mécanismes et des cadres pour concrétiser les différentes  recherches scientifiques dans le domaine socio-économique.
  • Valoriser et encourager la recherche appliquée.